Tricotage : 5 avantages émotionnels

Publié le : 30 novembre 20216 mins de lecture

Tricotage ou thérapie par la laine : Cette activité s’est avérée apporter un certain nombre de bénéfices émotionnels importants.

Si l’envie de coudre vous prend, qu’il s’agisse d’un pull, d’un gilet, d’un bavoir ou de toute autre chose qui vous préoccupe, en plus d’obtenir un magnifique vêtement fait main, vous prendrez soin de votre esprit.

Intéressant, n’est-ce pas ?

L’auteure américaine Kathryn Vercillo, experte en artisanat, a effectué des recherches sur le sujet.

Le résultat de son travail est le livre « Le crochet m’a sauvé la vie ».

Elle a également consacré la majeure partie de sa carrière professionnelle à démontrer les avantages de l’artisanat.

Pourquoi le tricot présente-t-il des avantages sur le plan émotionnel ?

Il existe un certain nombre de thérapies qui consistent à incorporer le tricot comme exercice pour améliorer la santé du patient.

Apparemment, le travail manuel apporte de l’agilité au cerveau, tout en générant une stabilité émotionnelle.

Examinons ensemble les détails.

Le tricot réduit le stress

Le tricot est une solution parfaite pour réduire l’anxiété en cas de stress élevé et de nervosité.

Cela est dû à la grande concentration qu’elle exige : Lorsque nous commençons à nous concentrer sur les crochets, tout ce qui nous entoure disparaît peu à peu, y compris les problèmes, comme s’ils n’étaient qu’un arrière-plan. Il s’agit d’une excellente technique pour calmer son esprit car elle fait rarement intervenir des émotions négatives telles que la colère, la tristesse ou le ressentiment.

Améliore l’agilité du cerveau

Cet aspect s’explique facilement.

Comme il est logique, le crochet ou d’autres techniques de tricotage exigent une bonne concentration mentale ainsi que motrice.

En activant le cerveau de cette manière, on « aiguise » l’activité cérébrale.

Comme on peut le deviner, les bénéfices sont incroyables dans le cas des personnes âgées, car la mise en action de mécanismes psychologiques de base, comme l’attention soutenue, retarde les effets du vieillissement.

Il augmente également la coordination motrice, ce qui améliore les problèmes de coordination, notamment chez les enfants souffrant de troubles de l’activité motrice ou les personnes souffrant d’arthrite ou de rhumatisme.

Améliore le développement social

Une activité qui stimule la concentration peut-elle jamais avoir des avantages sociaux ?

Oui, et beaucoup d’entre vous ont probablement vu leur grand-mère, il y a des années, se réunir avec des amis pour coudre.

Bien que cet aspect de la socialisation se soit lentement perdu pendant des années, il existe aujourd’hui de nombreuses initiatives pour le récupérer.

Que ce soit sous forme de cours ou de thérapies, le tricot revient en force : il permet d’échanger des idées et de les partager avec d’autres personnes.

Soulage la dépression

La couture est également bénéfique pour les personnes qui souffrent de dépression.

La réalisation de cette pratique favorise la sécrétion de sérotonine, notre antidépresseur naturel.

C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans le Journal britannique d’ergothérapie, où 81 des cas traités ont montré des améliorations significatives après une séance de tricot.

Améliore l’estime de soi

Un autre avantage considérable du tricot est le développement de l’estime de soi.

Cela est dû à l’acquisition de nouvelles compétences et au sentiment de productivité que l’on ressent en pratiquant cette activité.

Mais il y a plus, c’est considéré comme un moyen de se rendre utile aux autres lorsque l’on coud pour ses amis et sa famille.

Quoi qu’il en soit, le tricot est une véritable forme d’expression.

Une méthode pour créer quelque chose d’utile, de beau et de personnel.

Tout cela peut amener la personne à se sentir fière de son travail et, bien sûr, de la personne qui l’a réalisé : elle-même.

Améliore la qualité du sommeil

L’insomnie est un autre trouble qui semble toucher une partie de plus en plus importante de la population mondiale.

Notre sommeil a atteint des niveaux de qualité médiocres en raison du stress, de l’anxiété et de la tension auxquels nous sommes soumis.

Cependant, le Dr Herbert Benson, professeur à l’Institut médical du corps et de l’esprit, a démontré que 90 et ses patients montrent une amélioration suite à des thérapies incluant la couture.

Apparemment, le fait de se concentrer sur une activité répétitive nous détend et nous calme.

Évidemment, tout cela nous permet de nous endormir sans tension et dans un état propice au repos.

Comme nous l’avons vu, le tricot apporte un certain nombre de bénéfices plutôt irréfutables sur le plan émotionnel.

Cette activité a un effet anti-stress évident qui nous permet de nous sentir mieux dans notre peau et dans le monde qui nous entoure.

Alors pourquoi ne pas essayer ?

Poids et mesures de la laine : comment reconnaître une création en laine de qualité ?
4 conseils pour intégrer le maxi tricot dans les looks d’hiver

Plan du site